Paintball sportif (speedball)

 Paintball sportif  (speedball)

Le paintball sportif représente la version ancienne et adaptée à la compétition de loisir du même nom.

Il peut être au choix classé dans la catégorie des sports extrêmes (par les sensations qu’il procure) ou dans les sports mécaniques (à cause des lanceurs utilisés par les joueurs pour envoyer les billes).

Un travail important a été fait pour débarrasser le paintball sportif de sa connotation militaire, les tenues de camouflage et les billes de couleur rouge sont par exemple interdites en compétition en France.

Le paintball sportif se distingue également par l’utilisation d’un terrain normalisé symétrique permettant aux spectateurs de suivre les parties en toute sécurité.

En compétition, les terrains sont constitués d’obstacles artificiels (gonflables le plus souvent) organisés de manière symétrique et qui doivent être complètement entourés de filets de 6 mètres de haut afin d’éviter les projections de billes sur les spectateurs.

Malgré l’appellation paintball sportif, cette activité est considérée en France comme une « activité physique de loisir » et non un sport, par le ministère chargé des Sports.

Les fédérations de paintball sportif européennes sont regroupées sous l’entité EPBF (European PaintBall Federation) qui gère un système de licence commun aux circuits privés et associatifs.

Cette même EPBF est sous l’égide de l’UPBF (United Paintball Federation) regroupant les fédérations américaines et asiatiques.

Il n’y a néanmoins pas encore de vrai circuit mondial organisé.

Composition d’une équipe

Au paintball sportif, on distingue plusieurs postes aux rôles bien définis :

  • Les arrières:

Joueurs de fond de terrain, ils sont généralement les plus expérimentés.

Chargés de la couverture des avants, ils se doivent de délivrer un grand volume de billes pour permettre à un équipier de rentrer profondément dans la surface adverse.

Ils sont également le dernier rempart avant la base.

Une des techniques défensives de base consiste à faire « croiser » les couvreurs, afin d’éviter toute avancée adverse, chaque couvreur positionné d’un côté du terrain « croise » en bloquant les avancées du côté intérieur du terrain de son angle de vision, cela permet de verrouiller un terrain avec seulement deux couvreurs.

  • Les attaquants

Ils sont là pour prendre les positions les plus avancées dans la surface adverse et attirer les tirs ou surprendre les adversaires selon les stratégies adoptées.

Vivacité, rapidité, discrétion et précision sont les principales caractéristiques des avants, leur place est risquée mais une action payante donne de grandes chances de remporter le match.

C’est ainsi souvent la position des joueurs stars, car l’audace et les prises de risques spectaculaires font partie du jeu de l’avant.

  • Le milieu :

Joueur qui va orienter le jeu, appuyer les avants ou prendre l’initiative, le milieu est l’élément polyvalent de l’équipe.

En joueur expérimenté, défensif ou offensif, il prendra la place d’un équipier éliminé ou assurera la deuxième vague d’une attaque.

C’est aussi en dehors des parties de format long l’élément essentiel de communication, assurant la liaison entre le côté droit et le côté gauche du terrain, il est donc primordial de posséder dans son équipe un joueur de milieu de terrain ayant une bonne vue du jeu et la tête sur les épaules afin d’organiser correctement le déroulement de la partie.

C’est souvent la position du Capitaine de l’équipe.

Le format long nécessite de nouveaux éléments dans l’équipe de paintball typique :

  • Le Coaching:

Le format long contrairement aux formats dits classiques permet à des personnes extérieures à l’aire de jeu de communiquer avec les joueurs sur les terrains, mais dans une zone limitée, avec des personnes définies.

Les « coaches » sont des personnes travaillant à l’avancée des joueurs à portée de leur voix, indiquant des informations essentielles à la progression du jeu, au format long de type Millennium, un coach est autorisé de chaque côté du terrain, derrière les filets de protection, ils ont aussi la possibilité d’utiliser un porte voix non-électronique ainsi que des panneaux indicateurs.

Cet élément récent dans le paintball apporte une manière de jouer totalement différente où non seulement la technique pure est mise en valeur, mais où la compétence et les qualités d’un coach peuvent être décisifs sur un tournoi.

  • Le pit crew :

ou mot à mot « équipe du stand », comme en formule 1, il s’agit essentiellement de personnes de support technique, veillant à ce qu’entre chaque point de format long chaque élément du joueur soit prêt à repartir ; nettoyage en cas d’impact, remplissage d’air, remplissage de billes, nourriture et boisson.

En Millennium, deux « Pit crew » sont autorisés par équipe.

Compétition en France

La Fédération de Paintball Sportif s’occupe de la gestion des compétitions fédérales via des ligues régionales. Chaque ligue est autonome au niveau de la gestion de son championnat régional, et les saisons sont établies sur un calendrier scolaire (septembre à juin). À la fin de chaque saison est organisé un championnat national (aussi appelé championnat de la Fédération) regroupant les meilleures équipes de chaque format à Vichy sur un site dédié de 2001 à 2007, depuis 2008 il est itinérant.

Pour participer à la Fédération et afin d’aider à l’obtention d’une délégation de l’état au ministère de la santé et du sport afin de devenir Fédération Nationale, les clubs doivent être structurés sous forme d’associations dont les adhérents acquièrent une licence fédérale de compétition.

Ils peuvent alors participer au circuit de ligue, ou de loisir si l’on souhaite simplement pratiquer le paintball sur un terrain affilié  (note6).

Plus d’informations sur le site officiel de la FPS.

La Fédération de Paintball Sportif a regagné beaucoup de crédibilité en fédérant  les plus importantes équipes Françaises durant ces deux dernières années. Pour rassembler à nouveau grandes et petites équipes, depuis 2007 est organisé l’Open De France, une rencontre ouverte aux équipes affiliées et non affiliées françaises sur le site du Championnat National, et le règlement français est dorénavant harmonisé avec celui du circuit européen.

En France seuls six formats de jeu sont reconnus par la FPS :

  • la Fun Cup :

Ce format est exclusivement français et uniquement pratiqué dans le cadre de la FPS, il n’y a pas de tournois privés ou de circuit autre que les ligues régionales en Fun Cup.

Parti sur un principe de « format économique », car limité en nombre de billes par joueur (140), il oppose 5 joueurs plus un 6e s’il est équipé d’un lanceur stock class.

Bien que prévu pour lancer les joueurs débutants dans la compétition, le format n’attire que des aficionados et reste marginal, bien que relativement plus populaire que le format Pompe.

  • le pompe :

Chaque équipe est composée de 5 joueurs avec des marqueurs à pompe sans limitation du nombre de billes.

La catégorie Pompe est la seule à bénéficier d’un circuit national en plus du circuit régional classique, il s’agit de la Coupe Nationale Pompe.

Depuis la saison 2006-2007, elle est aussi la seule catégorie à avoir un championnat national séparé des autres, à Molières[Où ?] en 2007 et à [[]] en 2008.

Cette catégorie qui fut historiquement « l’école du paintball » est sur le déclin depuis quelques saisons et ne survit que grâce à la CNP, dans le but de redynamiser le jeu le format long type CPL Millennium (voir plus bas) a été adopté.

  • le semi 3 :

Chaque équipe est composée de 3 joueurs (+1 remplaçant max) avec des marqueurs semi-automatiques sans limitation du nombre de billes, le jeu est basé sur une capture de drapeau dans la base adverse que l’on doit ramener dans sa propre base sans avoir été touché, la durée de jeu est de 3 minutes.

  • le semi 3 Format Long  :

Ce format est le même que le semi 3 sauf qu’un match est composé de plusieurs points et celui qui gagne est le premier à avoir marqué 4 points.

  • le semi 5 :

Chaque équipe est composée de 5 joueurs (+2 remplaçants max) avec des marqueurs semi-automatiques sans limitation du nombre de billes, même règles de drapeau, durée de jeu de 5 minutes.

  • le semi 5 Format Long  :

Inspiré du format SPL du Millennium, lui-même inspiré du format X-Ball américain.

Le format long a été mis en place pour la saison 2007-2008 (voir format SPL pour le système de jeu).

  • le semi 7 :

Chaque équipe est composée de 7 joueurs (+3 remplaçants max) avec des marqueurs semi-automatiques sans limitation du nombre de billes, même règles de drapeau, durée de jeu de 7 minutes.

Ce format n’est plus pratiqué en ligue depuis 2008.

Compétition en Europe

Organisée autour d’un organisme privé, le Millennium Series, le circuit européen est actif depuis 2000, bien que son format évolue encore chaque année.

La gestion du championnat se fait selon un calendrier « à l’américaine », d’avril à octobre, avec cinq étapes situées dans des pays tels que la France, l’Allemagne et la Grande-Bretagne principalement, mais aussi la Belgique ou l’Espagne, le Portugal et les Pays-Bas par le passé.

Le circuit est organisé en plusieurs catégories de niveaux et se joue en trois types de format de jeu :

  • la CPL  ou Champions’ Paintball League :

Chaque équipe est composée de 5 joueurs, auxquels s’ajoutent 2 remplaçants maximum, 1 coach, avec des marqueurs semi-automatiques assistés limités à 10 billes par seconde.

Le format de jeu est de type « long », il s’agit dans une limite de temps (15 minutes) de jouer le maximum de parties, celles-ci se terminant lorsqu’un joueur a réussi à toucher la base adverse, la première équipe totalisant 5 points ou celle en tête à la fin du temps gagne.

Ce format est limité à 16 équipes dont les 2 dernières en fin de saison sont rétrogradées en SPL ;

  • la SPL  ou Semi Pro League  :

Chaque équipe est composée de 5 joueurs, 2 remplaçants maximum, 1 coach, avec des marqueurs semi-automatiques assistés limités à 10 billes par seconde.

Le format est identique à la CPL, excepté le temps limité à 10 minutes et la limite de points de 4 pour remporter la victoire.

2007 est la première saison de SPL, et elle est limitée à 32 équipes dont les 2 premières passeront en CPL, et les 6 dernières seront rétrogradés en Division 1.

  • la Division 1 :

Division qui subit un changement au cours de la saison 2008 où elle passe à un règlement identique à la SPL.

L’accès est uniquement possible aux vainqueurs de la Division 2, et les 6 meilleures équipes de la Division 1 seront promues en SPL.

  • la Division 2 ou M7  :

Cette division change également de format de jeu en 2008, pour adopter le format SPL (ou format X-BALL Light), avec des marqueurs semi-automatiques assistés limités à 10 billes par seconde.

Cette division à la différence de la SPL, CPL et Div1 n’est pas soumise à une qualification préalable, mais il est en revanche nécessaire de remporter la saison en Division 2 afin d’accéder en Division 1.

Le format de jeu est de type « X-Ball » à 5 joueurs mais s’appelle toujours « M7 ».

  • le M5 :

Chaque équipe est composée de cinq joueurs avec des marqueurs semi-automatiques assistés limités à 10 billes par seconde.

À la suite de la demande de nombreuses équipes, cette division est soumise à classement annuel bien qu’elle serve uniquement à permettre aux jeunes équipes locales de prendre un avant-goût du circuit européen avant de s’engager sur une saison entière.

Le format est un jeu de drapeau classique.

Il existe un autre circuit privé en Europe de l’Est appelé le Centurio, dont les meilleurs représentants participent au Millennium librement dans diverses catégories, les classements sont totalement indépendants.

 

Compétition dans le monde

Le paintball est très populaire aux États-Unis, c’est le cinquième sport extrême avec plus de 16 millions de pratiquants dans le monde (note7), il existe deux circuits majeurs nationaux :

 

Jeu à 7 joueurs en marqueurs semi-automatiques et une catégorie Pompe à 5 joueurs.

 

Elle est organisée par la PSP (Paintball Sport Promotion): jeu à 5 joueurs en marqueurs semi-automatiques avec tir assisté en mode psp (raffales de billes, à un maximum de 15 billes par seconde) en format long « X-Ball ».

La PSP fonctionne comme les circuits classiques de sport collectif professionnel américain avec des franchises par ville.

Le premier circuit asiatique a fait ses débuts en 2006 mais le développement du paintball dans cette zone du globe est freiné par des législations sévères sur l’équipement.

suivez-nous sur Facebook                                                                              voir notre chaine Youtube